La parole à nos collaborateurs

Les métiers de l’action commerciale terrain : de nombreuses opportunités d’évolution

La parole à Antony F., Chef de secteur

Anthony F. Chef de secteur

Anthony F.
Chef de secteur

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Je me nomme Antony, j’ai 30 ans. J’ai débuté ma carrière professionnelle l’année de mon Bac en tant que vendeur dans le domaine du multimédia dans de grandes enseignes spécialisées. En me rendant disponible et en m’investissant j’ai pu évoluer sur des postes à responsabilités au sein de ces enseignes. Après une période de 5 ans en surface de vente j’ai eu l’envie de voir l’envers du décor et me lancer dans un poste de commercial en grande distribution.

Comment êtes-vous arrivé sur les métiers de la prestation commerciale?

Mes expériences en surface de vente m’ont permis d’intégrer de nombreuses règles en termes de procédure de merchandising, de respect de plano gramme. J’ai également appris à réaliser de belles théâtralisations. Je recevais des commerciaux qui m’ont fait découvrir le métier et m’ont donné de précieux conseils afin de commencer mes recherches d’emploi. Cela m’a permis de trouver un premier poste de merchandiseur ou mon investissement m’a permis d’évoluer ensuite sur des postes de promoteur des ventes puis de formateur et enfin de chef de secteur Grande Distribution. Je suis actuellement en poste de chef de secteur régional Grande Surface Spécialisée pour le compte d’un constructeur leader sur le marché de l’impression et pour l’une des forces de ventes les plus prestigieuses de France, qui est en constante évolution.

Cette évolution / ce parcours correspond-elle / – il à vos attentes ? Pourquoi ?

Après plusieurs missions en CDD j’ai eu l’opportunité de trouver un CDI pour le compte d’une marque avec laquelle je me sens à l’aise. Dès le début j’ai bénéficié de formations qui m’ont permis de prendre rapidement de l’assurance dans le poste que j’occupe. Je suis l’interlocuteur privilégié des magasins pour la marque que je représente et suis disponible lorsque qu’ils se posent une question.

Je n’aimais pas ma routine lorsque je travaillais dans le même magasin, je changeais de route tous les jours en me rendant au travail. Aujourd’hui je gère environ 150 points de vente, je forme les nouveaux collaborateurs qui rejoignent notre force de vente ainsi que les équipes en magasin et les personnes présentes sur les salons. Je négocie avec mes interlocuteurs des mises en avant, des animations magasins. Je suis autonome et suis devenu un des ambassadeurs de la marque.

Quels sont vos souhaits professionnels pour l’avenir ?

Cela va faire un an et demi que j’ai commencé mon contrat avec cette nouvelle force de vente où je me sens bien au sein d’une équipe soudée. Je suis toujours disponible auprès de mon chef des ventes et suis force de proposition. J’ai pour objectif de monter sur un poste de chef des ventes en interne, mon groupe ayant toute l’infrastructure pour me former et me préparer à cette évolution de poste.

 

La parole à Elisabeth IVARS, Merchandiseur

 

Elisabeth IVARS Merchandiseur

Elisabeth IVARS
Merchandiseur

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Elisabeth, j’ai 51 ans. J’ai débuté ma carrière professionnelle comme préparatrice en pharmacie. J’ai exercé ce métier pendant une dizaine d’années, 

puis j’ai souhaité prendre un congé parental d’éducation. Par la suite, je me suis formée pour être esthéticienne, et j’ai travaillé 5 ans dans une parfumerie. Désireuse d’évoluer, j’ai repris une formation dans la coiffure pour me mettre à mon compte de façon à pouvoir concilier ma vie de famille avec ma vie professionnelle.

Comment êtes-vous arrivés sur les métiers de la prestation commerciale?

J’ai donc décidé de me reconvertir encore une fois en alliant mes connaissances et mes compétences dans la prestation commerciale liée aux domaines pharmaceutique et cosmétique.

Cette évolution / ce parcours correspond-elle / -il à vos attentes ? Pourquoi ?

Cette  évolution correspond tout à fait à mes attentes car j’aime l’indépendance et l’autonomie. Suite à cette formation j’ai immédiatement signé un CDD qui a été transformé en CDI. Je suis merchandiseur pour une société d’externalisation commerciale et je travaille  pour le compte d’un laboratoire pharmaceutique. Je suis complètement autonome, je gère mon emploi du temps, mes rendez-vous, je ne suis jamais au même endroit, et le travail est varié et très intéressant. Je fais de plus, partie d’une équipe qui m’apporte son soutien en cas de besoin.

Quels sont vos souhaits professionnels pour l’avenir ?

Je viens juste de terminer mon intégration, je souhaite continuer dans ce domaine pour l’instant, mais si l’opportunité se présente, le métier de formateur me plairait également et par la suite, devenir peut-être chef d’équipe.

Recherchez un
membre du SORAP
Devenez membre
du SORAP

Inscrivez-vous
à la newsletter
Contactez
nous
Recherchez un
membre du SORAP
Devenez membre
du SORAP

Inscrivez-vous
à la newsletter
Contactez
nous